• La Newsletter du Club RH
    de Pôle emploi
Suivez-nous
Menu
Mercredi 9 mars 2016 tagA LA UNE

FAIRE DU DIGITAL UN LEVIER POUR L'EMPLOI

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Claude Gorges, Directrice du partenariat, de la territorialisation et des relations extérieures a évoqué les nombreuses actions conduites par Pôle emploi ...

ateliers.jpg

Atelier du club RH national du 2 décembre 2015 (lire, la synthèse des échanges aux tables rondes)


Le dernier atelier du club RH national de l’année a réuni une trentaine d’entreprises autour de l’offre de service digitale de Pôle emploi et des conseillers dédiés aux entreprises.

Cet événement s’est inscrit dans la continuité de l’atelier de septembre dernier, consacré aux services digitaux proposés par Pôle emploi et illustré par la présentation de deux outils innovants : les salons en ligne de recrutement généralisés en octobre 2015 et l’Emploi Store lancé en juillet dernier.

Dans son introduction, Claude Gorges, Directrice du partenariat, de la territorialisation et des relations extérieures de Pôle emploi, a évoqué les nombreuses actions conduites par Pôle emploi pour faire du digital un levier permettant de personnaliser ses services, de les adapter aux attentes et aux spécificités des différents publics de demandeurs d’emploi et de consacrer plus de temps et de moyens au profit de ceux qui en ont le plus besoin.

Pôle emploi innove également en misant sur le collaboratif, avec la plateforme Innov'action qui permet à ses collaborateurs de proposer des idées et de participer à des challenges. Deux projets ont été accompagnés par une start-up d’Etat : « La Bonne Boîte », une application pour optimiser les candidatures spontanées en agissant sur le marché caché, et « La Bonne formation », avec un algorithme pour identifier les formations par métier et par localisation.

Par ailleurs,l’Emploi Store Idées, lancé en novembre, permet au grand public de déposer des idées que des développeurs, entreprises, start-up ou associations pourront transformer en applications.

Les travaux initiés par Pôle emploi vont également se poursuivre sur le champ du recrutement, notamment pour proposer des services numériques destinés à faciliter l’accès aux profils de candidats et la connaissance des aides et mesures pour l’emploi.

En 2016, le site pole-emploi.fr évoluera et proposera un simulateur d’aides et mesures à l’embauche, un calculateur de charges sociales, un générateur de trame d’entretien d’embauche, ou encore une application pour trouver des profils candidats. L'offre sera ensuite enrichie avec de nouveaux services tels que des outils de test ou d’évaluation de compétences en ligne ou un accès à des CV vidéo.


Les travaux en tables rondes, destinés à approfondir les réflexions et idées ayant émergé lors du précédent atelier, se sont centrés autour de deux axes : les services digitaux pour les entreprises, et l'articulation entre digital et humain.
Les rapporteurs des tables rondes ont ensuite présenté en plénière la synthèse des échanges :

 

• Concernant les services digitaux pour les entreprises :

 

- Mieux accompagner la connaissance et l’utilisation des outils numériques auprès des candidats mais également des entreprises (recruteurs et opérationnels) ;

- Valoriser les outils et services digitaux de Pôle emploi, optimiser leur utilisation en capitalisant les actions réalisées : réutilisation dans les différents salons en ligne de supports et de vidéos, témoignages pour présenter l’entreprise ou ses métiers ;

- Développer des applications en mode « push » en utilisant les nombreuses données connues de Pôle emploi sur les entreprises et les candidats (push de profils potentiels avec parcours de formations associé si nécessaire, push d’offres d’emploi ciblées à des candidats identifiés…) ;

- Proposer un outil de type « place de marché de compétences» pour favoriser la mobilité entre entreprises : valorisation des compétences acquises dans une entreprise et transférables (cas des alternants non recrutés à l’issue de leur formation, salariés ayant acquis des compétences transverses en commerce ou management…) 

- Identifier et valoriser les profils de candidats ayant suivi le process de recrutement mais non embauchés au final par l’entreprise (short list), susceptibles d’intéresser d’autres entreprises ;

- Proposer au candidat une cartographie des entreprises offrant des postes proches de son domicile, accompagnée d’une fiche de présentation de chaque entreprise et du nombre de postes à pourvoir ;

- Développer un outil permettant d’accompagner les entreprises sur la valorisation de l’offre d’emploi et leur attractivité (compétences recherchées, aspects concrets de l’environnement socio-économique …) ;

- Connecter le site de Pôle emploi et les outils de recrutement utilisés par les entreprises ;

- Proposer des mots-clés à cocher lors du dépôt d’une offre d’emploi pour mieux qualifier les candidats par rapports aux offres d’emploi : travail du recruteur en amont pour mieux définir le poste à pourvoir et les compétences attendues et travail du candidat sur son CV, son parcours, sa motivation pour améliorer et sécuriser le recrutement ;

- Faire évoluer la banque de profils pour faciliter la consultation.

 

• Concernant l'articulation entre digital et humain, l’utilisation des services numériques de Pôle emploi et la relation personnalisée avec les conseillers :

 

- Un conseiller Pôle emploi positionné comme une entité humaine de l’entreprise à l’extérieur, comme un lien entre les entreprises (recruteurs, opérationnels) et les services de Pôle emploi ;

- Un conseiller Pôle emploi qui irait à la rencontre de l’entreprise, équipé d’une tablette permettant de présenter les outils et services, d’échanger sur le besoin et l’offre d’emploi, et proposer des candidats motivés prêts à s’engager (qualification humaine de la candidature) ;

- Un conseiller qui pourrait également être une passerelle sur les métiers en tension en proposant des candidats avec un potentiel, non connus par les entreprises ;

- L’agence Pôle emploi pourrait devenir un espace dédié où les candidats pourraient passer les épreuves et tests prévus par les entreprises, réaliser un CV vidéo, se connecter via skype pour des entretiens à distance avec des recruteurs ;

- Pôle emploi pourrait vérifier les diplômes et certifications du candidat, quand ceux-ci sont obligatoires pour le poste ;

- Pôle emploi pourrait accompagner les PME/TPE en travaillant en amont sur leur besoin et sur l’offre d’emploi pour leur permettre ensuite de recruter plus rapidement.

- Changer le terme « demandeur d’emploi » (statut) en « candidat » (rôle dynamique et actif de recherche d’emploi) ;


Si, parmi ces nombreuses pistes et propositions, certaines ont déjà permis de faire évoluer les services de Pôle emploi, d’autres pourront contribuer à la réflexion future de Pôle emploi sur l’enrichissement de son offre de services.

Mercredi 9 mars 2016 tagA LA UNE
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Mercredi 29 juin 2016
    Club RH du 6 avril 2016 « Journées européennes des employeurs » [Lire le communiqué]
  • Jeudi 8 octobre 2015
    Accélération du virage digital de Pôle emploi [Lire le communiqué]
  • Dimanche 19 avril 2015
    Le Projet stratégique 2020 de Pôle emploi [Lire le communiqué]
  • Mardi 13 janvier 2015
    les équipes du club RH Pôle emploi vous souhaitent une excellente année 2015 ! [Lire le communiqué]
  • Vendredi 10 octobre 2014
    "Quelles pratiques de recrutement en Europe" 10 décembre 2014 [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués