• La Newsletter du Club RH
    de Pôle emploi
Suivez-nous
Menu
Mercredi 30 mars 2016 tagCoulisses

LES DIRECTEURS REGIONAUX DE POLE EMPLOI A L'ECOUTE DU CLUB RH

  • PARTAGEZ SUR

Serge LEMAITRE, Directeur régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et Jean-Marc VERMOREL, Directeur régional Centre-Val de Loire.

VERMOREL, LE MAITRE

Serge LEMAITRE, Directeur régional Pôle emploi Languedoc Roussillon -  Midi Pyrénées 

Quelles attentes des entreprises ont retenu votre attention à la table ronde que vous avez animée ?

 

Les entreprises ont exprimé plusieurs attentes : mieux faire connaitre l’offre de services aux entreprises et principalement en direction des TPE et PME. Elles disent « ne pas assez nous connaître». Par ailleurs elles ne sont pas toujours disponibles.  Elles sont tout à la fois « chef d’entreprise, service commercial, financier, RH, production etc ». C’est pourquoi elles demandent à Pôle emploi de trouver une organisation adaptée à leurs besoins et leurs contraintes.  

Parmi les autres attentes, se trouve la motivation des candidats : comment l’évaluer ?  Les entreprises constatent  le manque de motivation de certains d’entre eux, ils semblent être   présents parce qu’ils ont été convoqués. Les entreprises souhaitent que Pôle emploi prépare mieux les demandeurs d’emploi dans ce domaine.

Certaines entreprises nous disent déjà utiliser des tests de motivation ; ces applications existant sur le marché, trouveraient naturellement leur place dans l’Emploi store.

Quelles actions de communication avez-vous initiées pour faire connaître l’offre de service digitale de Pôle emploi (Emploi store, salons de recrutement en ligne etc) 

Dans la région Midi-Pyrénées, nous avons organisé une conférence de presse régionale et des conférences de presse territoriales.

Nous avons fait évoluer le format de ces conférences de presse en permettant aux journalistes d’utiliser, en atelier, certaines applications de l’Emploi Store pendant  une demi-heure. Les journalistes ont ainsi pu découvrir et tester quelques applications et services pour les  demandeurs d’emploi : simulateur d’entretien, MOOC, CV Tube, tous salués. 

Les salons de recrutement en ligne (e-salons) ont également suscité beaucoup de questions des journalistes et sont déjà très appréciés des entreprises. Fluidifier l’intermédiation des compétences et  multiplier les pratiques en ligne sont les enjeux de la future offre de services digitale entreprises. Ce sont les messages que nous transmettons lors de ces événements.


Comment mobilisez-vous les conseillers Pôle emploi pour être acteur  de cette évolution-révolution digitale ?

Le virage digital représente un enjeu fort pour Pôle emploi depuis deux ans maintenant. Nous avons organisé des actions spécifiques pour tous les conseillers emploi, les conseillers dédiés Entreprise et  l’encadrement.
Pour l’ensemble de la ligne managériale, nous avons mis en place un  « Village numérique » avec des ateliers pour approfondir toutes les facettes de cette offre de services,  tels que l’Emploi store, les salons en ligne. Des ateliers présentaient aussi les réseaux sociaux (twitter par exemple).

Les conseillers à l’emploi  ont bénéficié d’une journée de formation.

Enfin, 170 ambassadeurs présents sur les sites de Pôle emploi renforcent la compétence digitale et  appuient  les équipes de pilotage. Ce réseau, animé par la direction régionale, a pour mission de capitaliser les bonnes pratiques, d’être en veille sur l’environnement et les évolutions du digital, mais aussi d’échanger avec leurs collègues sur les bonnes pratiques.


Votre message aux entreprises et responsables RH 
?

Le club  RH  est une opportunité pour Pôle emploi  de mieux connaître les besoins des entreprises et ainsi d’adapter nos services. Les entreprises, membres du Club RH, ne représentent  qu’une partie du tissu économique mais elles savent se faire entendre et rendre compte des bonnes initiatives, et des évolutions attendues. 

Les TPE et PME représentent 80% du tissu économique et 50 % des offres d’emploi. Elles ne nous connaissent pas encore assez bien et pourtant ce sont elles qui ont le plus besoin de nous, et qui expriment peu leur besoin.

Pôle emploi est en capacité de répondre à leurs demandes. Avec les conseillers dédiés Entreprises, elles disposent aujourd’hui d’un interlocuteur identifié. Il faut faire connaitre cela.

Un exemple de notre capacité à nous adapter : nous sommes aujourd’hui de plus en plus sollicités par des start up ou des groupements de start up, qui dans un premier temps recrutent peu mais sont à la recherche de conseil et d’appui plus global sur les ressources humaines. C’est encore une autre typologie d’entreprise, très agiles au début de leur existence avec des modes de fonctionnement très différents des entreprises que nous connaissions jusqu’à présent. Leur demande ne concerne pas forcément le recrutement, mais l’accès à l’information dans le cadre de mini-conférences thématiques, les aides à mettre en place, l’information sur les événements que Pôle emploi organise et leur assurer de la visibilité….

Pour y répondre nous allons développer un « package » de services dont les conseillers dédiés entreprise seront leurs interlocuteurs privilégiés et en capacité de répondre à ces multiples sollicitations.

 

Jean Marc VERMOREL, Directeur régional Pôle emploi Centre - Val de Loire

Quelles attentes des entreprises ont retenu votre attention, à votre table ronde ? 

Nous constatons que l’intérêt des entreprises porte principalement sur les outils numériques d’accompagnement aux recrutements, tels que les CV vidéo, les entretiens vidéo (utilisés en phase de présélection) et les forums virtuels.

Ces outils doivent être plus largement accessibles et se développer pour permettre un partage, une mutualisation auprès des autres recruteurs.

Pôle emploi doit être un facilitateur d’accès à ces outils innovants et permettre aux demandeurs d’emploi, qui ne maitrisent pas le numérique, de les utiliser avec efficacité et simplicité. Par exemple sur l'Emploi  store les entreprises invitent Pole emploi à développer un didacticiel permettant de découvrir toutes les applications existantes lors d’une première utilisation.

« L’e-salon, ça plait ! ». Les entreprises aimeraient pouvoir l’utiliser à la demande, en dehors des événements organisés par Pôle emploi, et y inclure des vidéos pour promouvoir les métiers de l’entreprise. L’e-salon est aujourd’hui en capacité d’adapter son offre de service afin de répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Le site pôle-emploi.fr évolue. Les entreprises envisagent la nécessité d’une interface des entreprises vers le site Pôle emploi.fr, à l’image de la solution apec.fr. La banque de profils doit aussi évoluer, la recherche par mots clés restant encore trop complexe.

 

- Quelles actions de communication avez-vous initiées pour faire connaitre l’offre de service digitale de Pôle emploi (Emploi store, salons de recrutement en ligne etc.)

Pôle emploi doit favoriser l’appropriation de son offre de service digitale.

Nous démultiplions un certain nombre d’actions de communication externe et interne pour faire connaître le digital dans la Région Centre Val de Loire, notamment :

 

  • Un forum virtuel « e-salon » qui s’est déroulé du 23 novembre au 4 décembre dernier pour les cadres et les jeunes diplômés, avec 55 entreprises participantes, de secteurs variés, 252 offres et plus de 1050 candidatures transmises. A ce jour 182 candidats ont été recrutés à l’issue de ce salon virtuel et 84% des entreprises participantes se sont dit satisfaites de celui-ci. Face à ces résultats et retours positifs, nous déclinerons les e-salons en 2016 sur d’autres cibles : l’alternance, le recrutement sur un secteur professionnel (semaine de l’industrie,…)
  • Une manifestation « semaine pour l’innovation publique » 40 conseillers ont pu réaliser des démonstrations des outils digitaux et nous avons développé un « lab régional » : temps d’échange et de rencontre sur la co-construction de formations digitalisées (présentation visuelle des outils et utilisation « en live »)
  • L’organisation régulière de campagnes push-mails auprès des demandeurs d’emploi et des conférences de presse sur ces sujets.
  • Le projet de créer un « showroom » dédié au digital sur le site de la direction régionale, nous permettant de réaliser des démonstrations interactives et dynamiques à l’attention de nos visiteurs,des  partenaires,des élus, de la presse.
  • L’organisation d’un Club RH régional du 9 février  sur le thème « les outils digitaux au service du recrutement ».
  • Le développement au sein des agences de la région Centre Val de Loire, d’un  « Vidéomaton » (dans l’esprit du photomaton), en libre-service : tablettes fixées dans un support permettant de réaliser son propre CV vidéo avec l’appui d’un animateur de Pôle emploi.

Nous sommes surtout fiers de nos efforts : grâce à l’enrichissement des rubriques, l’espace pole-emploi.fr régional Centre Val de Loire est aujourd’hui le  3ème espace régional le plus consulté de France.

 

3 - Comment mobilisez-vous les conseillers pour être acteur de cette évolution-révolution digitale ?

Nous avons réalisé de nombreuses actions de sensibilisation de tous les agents : formation Emploi store, liens digitaux sur intranet,  équipes  dédiées au 100% web et un focus « en bref » (mensuel dédié à l’Emploi store).

L’action la plus significative de notre implication dans le programme digital a été la constitution d’un groupe de 66 « ambassadeurs du digital », qui assurent la promotion des outils en  interne et externe comme un réel réseau social. Les ambassadeurs animent  des ateliers sur les évolutions du digital et participent à des séminaires de partage des bonnes pratiques. Les conseillers bénéficient  des services et de l’appui de ces ambassadeurs, véritables  personnes ressources de la région qui  portent le  programme digital.

 

4 - Votre message aux entreprises et aux responsables RH  

Pôle emploi a intégré l’importance du digital dans la transformation du secteur de l’emploi, levier incontournable pour dynamiser le retour à l’emploi.

Ce virage digital, les entreprises le prennent avec Pôle emploi nous et nous souhaitons vous accompagner au quotidien. Forts des échanges, des propositions, des idées de ce jour et de ceux à venir, nous construisons chaque jour les solutions digitales de demain.

 


 

Mercredi 30 mars 2016 tagCoulisses
  • PARTAGEZ SUR
Newsletter
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués